Qui était Nioussérê Kalala Omotunde : spécialiste des humanités classiques africaines et egyptologue

Publié le :

Nioussérê Kalala Omotunde était écrivain, conférencier, chercheur en histoire, égyptologue réputé, spécialiste des humanités classiques africaines et spécialiste des sciences et mathématiques africaines.

Ce fervent défenseur des Humanités Classiques Africaines a contribué à « faire mieux connaître notre culture ancestrale et à apprécier ses liens avec notre modernité ».

C’est aussi un brillant enseignant qui a su traduire dans un langage accessible des textes hautement scientifiques, souvent issus d’écrits antiques. « Son approche méthodologique est respectueuse des travaux initiés par les professeurs Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga, dans une démarche objective et humaniste ».

Loin d’être un imposteur victime du mal de l’étalage de ses connaissances et du don de la communication, c’est un homme d’action qui a voulu réaliser la transition économique et écologique de l’Afrique par des investissements africains massifs dans la maîtrise de la géothermie. En effet, l’énergie est un enjeu majeur de la politique économique de tous les pays industrialisés et en voie d’industrialisation. Pour certains, cet engagement à contrôler la production d’énergie géothermique serait la cause de sa mort.

L’importance des travaux de Nioussérê Kalala Omotunde

Son travail ne consistait pas seulement à nous dire, à nous Africains, que nous étions autrefois grands, mais, plus important encore, à ébranler la conscience de beaucoup : si mon ancêtre était grand, si mes ancêtres ont construit les grandes pyramides d’Égypte, comment puis-je, Africain d’aujourd’hui, crois-tu que je suis censé vivre dans des cabanes en tôle ? Si mes ancêtres étaient les grands architectes et métallurgistes du Grand Zimbabwe, pourquoi devrais-je continuer à adopter les matériaux de construction européens alors que les nôtres ont duré des siècles ? Comment puis-je attendre l’aide étrangère, alors que j’ai la chance de disposer de terres fertiles ? Comment puis-je manger du blé d’Ukraine, alors que je pourrais revenir à des céréales anciennes comme le fonio, le sorgho, le mil qui ont toujours fait partie de mon alimentation depuis des siècles ? Comment importer du papier, alors que mes ancêtres ont développé le premier support d’écriture (le papier vient du papyrus) ? Comment puis-je agir comme si je ne connaissais pas les mathématiques, alors que mes ancêtres étaient d’étonnants mathématiciens égyptiens ? Comment puis-je me sentir si perdu dans la médecine ou me concentrer uniquement sur la médecine européenne, alors que dans le royaume de Bunyoro, nous avions des maîtres gynécologues capables de pratiquer des césariennes des siècles avant l’Europe ? Comment puis-je, moi, enfant africain, me sentir si petit ? Comment puis-je, en tant qu’enfant africain, me concentrer uniquement sur la misère, par opposition à ce que la nature m’a donné ? J’ai besoin de lever la tête, de voir, de prendre le grain que Dieu m’a donné et de le transformer en arbre !

Son héritage

Quelques jours après la mort de l’éminent Professeur, Kalala Omotunde, la communauté panafricaniste et afrocentriste continue de le pleurer. Kalala Omotunde était une personnalité très influente qui a grandement vulgarisé l’histoire et la culture africaines partout dans le monde. Grâce à ses livres, ses conférences, ses rencontres, il a permis à de nombreux africains de se réapproprier et de mieux connaître la culture du continent. Ses différents travaux sont d’une extrême qualité, ce qui a permis à la culture africaine, mère de toutes les cultures du monde, de pénétrer plusieurs environnements contemporains.

La mort de cet éminent professeur est une grande perte pour l’Afrique. Le Professeur Théophile Obenga, un autre grand personnage de l’histoire de la culture africaine a rendu un vibrant hommage à son jeune confrère.

Dans sa vidéo d’hommage, se référant à Thomas Sankara, l’homme de science congolais a signifié que la mort de son confrère afrodescendant n’est pas vaine. « Omotunde est dans la victoire, la lumière de la victoire, la lumière des héros. Omotunde nous donne plus de courage, plus de solidarité, plus de conviction. Nous sommes désormais dans les hauteurs de la lutte ». Les mots du professeur Théophile Obenga sont très forts. Il ajoutera par la suite que Kalala Omotunde a laissé un grand héritage qui sera perpétué par la nouvelle génération.

Voir aussi

Comment l’Afrobeat a conquis le monde

L'histoire de l'Afrobeat est indissociable de celle de Fela Kuti, un musicien nigérian...

Messages aux peuples – Marcus Garvey

Chaque peuple tente de se frayer un chemin dans le concert des nations,...

John Magufuli (1959-2021)

Le président John Magufuli, à travers son leadership inébranlable a démontré qu’il était...
Send this to a friend