Les 10 plus grandes mines de diamants au monde

Publié le :

Les diamants se trouvent profondément sous terre dans une roche ignée, la kimberlite, qui se rapproche de la surface de la terre lors d’une éruption de kimberlite de type volcanique. Deux techniques principales – à ciel ouvert et souterraines – sont utilisées pour accéder aux gisements de diamants du monde. Non, nous ne parlons pas de bagues en diamant coûteuses, enfin, pas exactement. Les diamants sont « la substance la plus dure au monde », ou la septième plus dure d’un point de vue scientifique. Environ 50 % des diamants mondiaux sont destinés à un usage industriel, comme le meulage, où la valeur des diamants vient de leur dureté et de leur conductivité thermique pour être coupés, percés et polis, alors qu’environ 20 % seulement des diamants extraits dans le monde sont de qualité gemme.

En moyenne, 171 millions de carats de diamants ont été produits chaque année entre 2005 et 2008. La production mondiale a atteint en moyenne 132 millions de 2011 à 2019, année où elle a de nouveau augmenté pour atteindre 142 millions. La Russie , avec 19 millions, et l’Australie , avec 13 millions, ont produit le plus de diamants en 2019. Puisque les diamants sont une ressource naturelle souterraine, il est tout à fait logique que la Russie, le plus grand pays couvrant le plus de terres, possède le plus de réserves de diamants et de nombreuses réserves de diamants. des dix plus grandes mines de diamants du monde. Environ 90 % des diamants mondiaux proviennent des 50 plus grandes mines du monde, avec un examen plus approfondi des dix plus grandes mines de diamants ci-dessous.

1. Aikhal, Russie

République de Sakha (Yakoutie). Russie.

La mine russe Aikhal, qui signifie « renommée », est la plus grande mine de diamants au monde. Il est situé à Sakha, en Yakoutie, à l’est de la République russe. En juillet 2018, Aikhal contenait environ 175,56 millions de carats (Mct) de réserves prouvées et probables. Initialement mine à ciel ouvert de 1961 à 1997, elle est passée à l’exploitation souterraine selon la méthode du « cut-and-fill ». Aikhal produit des gisements d’Aikhal Pipe, de Zaria Pipe, de Komsomolskaya Pipe et de Jubilee Pipe, ces deux derniers étant exploités par des méthodes à ciel ouvert.

Jubilee Pipe, à 390 m de profondeur, atteindra à terme 720 m, tandis que Zaria était en développement ces dernières années pour être exploitée à ciel ouvert en 2021. Avec une production annuelle d’environ 1,3 million de carats, la mine d’Aikhal représente un tiers de la production mondiale de diamants bruts. Elle est détenue et exploitée par Aikhal Mining, l’une des plus grandes sociétés minières au monde, et par la division de traitement de la société diamantaire russe Alrosa, une société minière de diamants partiellement détenue par l’État.

2. Jwaneng, Botswana

Jwaneng diamond mine. In Wikipedia. By Cretep – Own work, Public Domain, Wikipedia

Détenue dans le cadre d’un partenariat à parts égales entre le gouvernement national et le groupe De Beers, Jwaneng est la deuxième plus grande mine de diamants au monde. Situé au sud du Botswana , à 160 milles au sud-ouest de Gaborone, dans le désert du Kalahari, il s’étend à environ 350 mètres sous terre. Pourtant, pour atteindre sa profondeur totale de 625 m, il est exploité par le groupe De Beers, la plus grande société minière au monde. La mine a produit environ 13,5 millions de carats de diamants en 2022 et contribue à 70 % des revenus de Debswana.

Jwaneng est une mine à ciel ouvert exploitée depuis 1982, avec une production annuelle considérablement supérieure à celle de la mine d’Aikhal, ce qui la rend plus précieuse. En 2021, Jwaneng a produit 18,6 millions de carats de diamants et quelque 10,17 millions de tonnes de tout-venant (ROM). En 2018, elle possédait 166,6 millions de réserves prouvées et probables de diamants. Prévue pour fonctionner jusqu’en 2036, Jwaneng est la mine la plus riche du monde en termes de valeur, tandis que son nom se traduit par « lieu des petites pierres ».

3. Oudachny, Russie

Udachnaya pipe. In Wikipedia. By Stepanovas (Stapanov Alexander). The timestamp at the bottom right was removed by Michiel Sikma in 2006. – Own work, CC BY-SA 3.0, Wikipedia

Udachny, qui signifie « chanceux » en russe, est située près de la ville du même nom dans la république de Sakha, dans la région de Yakoutie en Russie et appartient à Alrosa Mining. Avec des réserves de 164 millions de carats, Udachny, juste avant Jwaneng, est la troisième plus grande mine de diamants au monde. Ayant constaté un quasi-épuisement de ses ressources, Alrosa a développé l’exploitation minière souterraine à Udachny, qui a été mise en service en juin 2014 et réalisée en parallèle jusqu’à l’épuisement de la mine à ciel ouvert en 2016.

Udachny a été découverte en juin 1955 et a commencé son exploitation minière en 1971, tandis qu’en 1976, la première étape du complexe d’extraction et de traitement était mise en service. Son pipeline d’exploitation minière, qui produit environ neuf pour cent de la production totale d’Alrosa, fait partie de la division de traitement minier d’Udachnaya (UMPD), créée en 1979. Udachniy, une nouvelle mine, a produit environ 3,74 millions de carats de diamants en 2022 et vise devenir la plus grande mine souterraine de diamants du pays une fois qu’elle aura atteint sa pleine profondeur.

4. Jubilee, Russie

Alrosa diamond. Editorial credit: Ilya lyubchenko / Shutterstock.com

« Yubileyny » en russe, cette mine de diamants à ciel ouvert située à Sakha (Iakoutie), en République de Russie, est l’une des plus grandes au monde. Elle contenait environ 153 millions de carats de diamants récupérables, dont 51 millions étaient des réserves souterraines probables en janvier 2013. Depuis 1986, Jubilee est détenue et exploitée dans le cadre d’un partenariat entre la division minière et de traitement Aikhal d’Alrosa, la société publique russe. société diamantaire.

En 2012, la mine de diamant Jubilee a produit 10,4 tonnes de minerai à une profondeur de 320 m, avec des plans d’extension jusqu’à 720 m. En juillet 2013, sa cheminée kimberlitique Yubileynaya contenait environ 107,163 millions de tonnes métriques (Mt) de réserves probables. À l’époque, Jubilee était la plus grande mine de diamants au monde et, en 2022, elle a produit environ 4,99 millions de carats de diamants.

5. Nyurba, Russie

Diamond nestled in bedrock.

Une autre mine russe à ciel ouvert, Nyurba, exploite trois gisements : Nyurbinskaya Pipe, Botuobinskaya Pipe et Maiskoye Kimberlite Body. Au total, ils détenaient un total d’environ 133 millions de réserves prouvées et probables en juillet 2018, faisant de Nyurba la cinquième plus grande au monde. Nyurbinskaya Pipe a commencé l’exploitation à ciel ouvert en 2000 et exploite actuellement la mine à mi-chemin de sa profondeur finale projetée de 750 mètres.

La cheminée Botuobinskaya, à 3 km au sud de Nyurbinskaya, a débuté en 2014 avec l’enlèvement des morts-terrains et est en production depuis 2015. La kimberlite Maiskoye, à 3 km au sud de la cheminée Botuobinskaya, devrait être exploitée par des méthodes à ciel ouvert, avec un développement prévu pour 2022. .

6. Orapa, Botswana

An open pit diamond mine in Botswana.

Propriété de Debswana, un partenariat entre De Beers et le gouvernement du Botswana, Orapa, une mine conventionnelle à ciel ouvert, produit depuis 1971 avec environ 131,2 millions de tonnes de réserves prouvées et probables en 2018 et devrait fonctionner jusqu’en 2036. Exploitée par Debswana, la mine à ciel ouvert située dans le district central du Botswana, à 240 km à l’ouest de Francistown, est la plus ancienne des quatre du pays. Précédemment exploité à 305 m de profondeur, il devrait atteindre 350 m d’ici 2026. Il est à l’étude pour prolonger sa durée de vie grâce à une nouvelle mine à ciel ouvert nommée Cut 3 et des activités minières dans le cadre du projet jusqu’en 2030. La mine consiste en une cheminée volcanique divisée en deux des cheminées nord et sud distinctes en profondeur.

La sixième plus grande mine a produit près de 20 millions de tonnes, soit environ 10,6 millions de carats récupérés en 2021 et 8,85 millions de carats de diamant en 2022. Ayant éclaté à travers les strates du Transvaal et les sédiments sus-jacents du Karoo il y a plus de 200 millions d’années, Orapa, découverte en 1967 par Les géologues de De Beers, sous la direction de Manfred Marx, produisent en moyenne 10 millions de carats par an. Elle était pleinement opérationnelle après que Son Excellence Sir Seretse Khama, ancien président du Botswana, a ouvert la mine en 1971. La petite ville fermée voisine comptant 12 000 habitants sert de centre administratif pour la mine et deux autres.

7. Catoca, Angola

Logo of mining company Sociedade Mineira de Catoca Lda. Editorial credit: T. Schneider / Shutterstock.com

Cette mine de diamants à ciel ouvert, avec une production estimée à 130 millions de carats de diamants exploitables, est la septième plus grande au monde. En exploitation depuis 1993, la mine de Catoca produit les trois quarts de la production totale de diamants de l’Angola. En 2016, Catoca a produit environ 7,65 tonnes de diamants à partir d’environ 11,42 tonnes de minerai et devrait fonctionner jusqu’en 2037.

Situé près de Saurimo, à environ 840 km à l’est de Luanda , en Angola, il est exploité à des profondeurs supérieures à 245 m dans le cadre d’une coentreprise. Elle appartient à la même Sociedade Mineira de Catoca, partagée par la société diamantaire publique angolaise Endiama, Alrosa, et la société chinoise Lev Leviev International.

8. Ekati, Canada

Ekati Diamond Mine. In Wikipedia. By Jason Pineau, photographer – CC BY-SA 3.0, Wikipedia

La mine de diamants Ekati, située dans la région du Lac de Gras, dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada, est la première mine de diamants à ciel ouvert et souterraine du pays. Elle a été découverte en 1991 et a commencé sa production en 1998, avec des réserves prouvées et probables estimées à 105,4 millions de tonnes en janvier 2017. Ekati a produit 67,8 mct en janvier 2017, avec une durée de vie projetée allant jusqu’en 2034. la plus grande mine de diamants appartient et est exploitée par Dominion Diamond Mines.

Au cours des premières années de développement, ses activités minières se concentraient sur six mines à ciel ouvert et trois mines souterraines. Actuellement, seuls les Koala, Lynx, Misery, Pigeon et Sable sont opérationnels, tandis que les Lynx, Pigeon et Sable sont des méthodes à ciel ouvert et que le Koala est souterrain, tandis que le Misery doit être converti en une exploitation souterraine. La nouvelle mine prévoit de développer plusieurs gisements – Fox Deep et Jay – pour prolonger sa durée de vie jusqu’en 2042.

9. Venetia Diamond Mine, Afrique Du Sud

De Beers store in a mall. Editorial credit: withGod / Shutterstock.com

Venetia est l’une des plus grandes mines de diamants du pays, avec 4,2 millions de tonnes de diamants extraites en 2018. Située à 80 km de Musina dans la province sud-africaine du Limpopo, la mine de diamants de Venetia détenait plus de 92,4 millions de tonnes de réserves de diamants en décembre. 2018. La nouvelle mine utilisant l’exploitation minière à ciel ouvert et souterraine a produit environ 5,83 millions de carats de diamants en 2022.

La neuvième plus grande mine du monde est exploitée par De Beers, avec des gisements provenant de 12 cheminées de kimberlite exploitées à partir de 450 m sur une superficie de 3,8 ha. Venetia a commencé les fouilles pour de futures opérations souterraines en 2013 et, en 2018, son tunnel de descente avait atteint une profondeur de 2 400 m. Avec des opérations à ciel ouvert qui se poursuivront jusqu’en 2021 et une production de la mine souterraine qui devrait commencer en 2022, la mine prometteuse devrait prolonger sa durée de vie jusqu’en 2046.

10. Mir, Russie

Career kimberlite diamond pipe « Mir », Yakutia, Russia.

Mir, ou Mirny, qui signifie « paix », est une mine de diamants souterraine en Russie avec environ 57,77 millions de ct de réserves prouvées et probables de diamants en juillet 2018. Détenue et exploitée par Mirny Mining d’Alrosa, elle a été découverte en 1955 et a commencé à être ouverte. l’exploitation minière à ciel ouvert en 1957. Bien que Mir ait fermé ses portes après son épuisement en 2001, l’exploitation souterraine a commencé en 2009, extrayant le minerai de diamant de la cheminée kimberlitique Mir et de la cheminée International.

La dixième plus grande mine a utilisé des méthodes à ciel ouvert jusqu’en 2011, date à laquelle elle est passée aux méthodes d’extraction souterraine par coupe et remblai en trois étapes. En août 2017, un accident et l’inondation ultérieure de la mine ont interrompu la production de Mir, mais Alrosa, examinant le développement des opérations minières en toute sécurité, prévoit de la reprendre après 2030. La mine extraite des gisements d’Irelyakh, Gornoye et Vodorazdelnye Galechniki en utilisant méthodes d’exploitation minière à ciel ouvert.

Mention Honorable : Kao, Afrique Du Sud

Butha-Buthe. In Wikipedia. By VirtualSteve – Own work, CC BY-SA 3.0, Wikipedia

Storm Mountain Diamonds vient de s’enrichir de 108,39 carats après avoir extrait un diamant rose intense et fantaisie de la mine Kao au Lesotho, à Butha-Buthe, au Botswana. Le diamant de type IIa récupéré le 23 mars 2023 est l’un des plus gros diamants roses de l’histoire de l’exploitation minière. Cette découverte la plus importante, selon Mohlomi Moleko, ministre des ressources naturelles du Lesotho, bat la Pink Eternity découverte précédemment, une pierre de 47,80 carats trouvée en octobre de l’année dernière.

Exploitée dans le cadre d’une coentreprise entre Namakwa Diamonds et le gouvernement du Lesotho, Kao fait partie des plus grandes mines de diamants au monde, produisant environ 13,34 millions de carats de diamants en 2022. Le même gisement a produit des pierres précieuses roses de grande valeur comme le 29,59- carats Rose de Kao, le Pink Dawn de 25,97 carats et le Pink Palesa de 21,86 carats. Propriété de Namakwa Diamonds Limited, Kao a une durée de vie d’environ 18 ans devant elle et réserve quelque 13,4 millions de carats avant épuisement.

Ces plus grandes mines de diamants de la planète détiennent d’abondantes réserves pour les 20 à 30 prochaines années, tandis que d’autres grandes mines de diamants en activité voient le jour à travers le monde. Gahcho Kue est l’une des mines les plus récentes et la plus grande de ce type au cours des treize dernières années. Il a été développé près du cercle polaire arctique dans le cadre d’une coentreprise entre De Beers Canada et Mountain Province Diamonds, avec le potentiel de compenser la récente perte de production des mines canadiennes. Tout comme posséder des bijoux avec des diamants taillés finis peut permettre à une personne de se sentir plus riche et plus heureuse, les réserves et les mines de diamants font partie du statut de prospérité nationale.

Avec des diamants traités et expédiés dans le monde entier, le pays génère une richesse qui compense les ressources consacrées à l’exploitation minière et davantage à investir dans d’autres domaines nécessitant du développement. Les diamants et les mines de diamants auront-ils autant d’importance à l’avenir ? En ruine depuis la crise financière mondiale de 2008, l’industrie minière du diamant reste un contributeur important au PIB du pays. Les ressources naturelles seront toujours pertinentes pour les pays chanceux d’en avoir beaucoup, tandis qu’en tant que ressources naturelles souterraines les plus précieuses et les plus chères, tant que les diamants produits par les réserves, leur importance dans le monde ne diminuera pas indéfiniment.

Source : The 10 Largest Diamond Mines In The World – worldatlas.com

Voir aussi

Les 10 plus grandes mines d’or du monde

L'or, un métal jaune époustouflant, est l'incarnation de la valeur dans la société...

Qui est Nicky Oppenheimer : milliardaire Sud-africain héritier de De Beers (l’empire de diamants)

Nicholas F. Oppenheimer, plus connu sous le nom de Nicky Oppenheimer, est un...

Ce que l’Afrique a à gagner en interdisant les exportations de minerais bruts

Un certain nombre de pays africains ont mis en place des politiques visant...
Send this to a friend